Chamanisme 2.0

06/01/2016

Etes-vous un chaman? Voilà une question qui m'a été posée plusieurs fois.

Pour éviter toute supposition, je vais tenter d'y répondre.

Il est vrai que mon parcours m'a conduit en Amazonie Péruvienne et j'ai eu de nombreuses expériences avec la liane visionnaire Ayahuasca.

 

Cependant, avec le recul, c'est un chemin que je déconseille, car assez fastidieux, rude (vomissements...et plus!!!), et à mon sens, dangereux sans un véritable accompagnement et dialogue avec les chamans. Hélas, l'effet de mode autour de ce chamanisme véhicule son lot de charlatans et une expérience peut vite virer au cauchemar. Et même avec des vrais guérisseurs traditionnels, les cultures autour de ce chamanisme sont souvent encore empreintes de croyances, de peurs, qui peuvent énormément embrouiller la vision du monde d'un occidental.

 

Je ne pense pas que cela concerne forcément tous les chamanismes, mais dans mes expériences j'ai été confronté à une vision "dualiste", les chamans parlent constament de mauvais esprits, de démons ou de sorciers, passent leur temps à les repousser, alors que se battre contre cela est illusoire, puisque si nous attirons cela, ce n'est dû qu'à notre état intérieur, nos vieux schémas. Nous sommes alors encore piégés dans le triangle bourreau/victime/sauveur. En effet, nous sommes les créateurs de notre propre enfer, par voie de "résonnance", et rester dans une attitude guerrière ne fait que rendre le chemin plus âpre, puisque nous nous battons, en fait, contre...nous-mêmes!

 

Passé outre cela, ces états modifiés de conscience provoquent des introspections intenses et fabuleuses, des expériences de communion avec le Tout, des fusions avec le règne animal, végétal...et ont un réel pouvoir de transformation...si on ne s'y perds pas! Par exemple, j'ai vécu grâce à ce chamanisme une fusion bouleversante avec la forêt Amazonienne, puis l'esprit du serpent (un des animaux avatars de l'ayahuasca) est venu plusieurs fois prendre possession de mon corps (expériences intenses et extêmement bénéfiques)...

 

Mais prendre des plantes psycho-actives n'est pas une obligation pour expérimenter tout cela. Il m'est arrivé de vivre une connexion avec le Tout (expérience très importante et très bénéfique), spontanément, chez moi...en faisant la vaisselle! Sans rien demander! Au fur et à mesure que je travaille sur moi et que je lâche mes blocages, cela me tombe dessus régulièrement...

 

Donc je ne pratique plus ce chamanisme (interdit en france, cela dit en passant), qui convient mieux aux natifs des ces contrées magnifiques, mais qui a quand même été dénaturé par l'assimilation du Christianisme ainsi que par l'argent qu'il génère, car cela peut vite faire tourner les esprits dans un pays tel que le Pérou.

 

Pour répondre à la question initiale, si être chaman c'est servir d'intermédiaire entre les esprits guides, le monde des morts et les humains, récupérer les fragments d'âme qui se baladent ça et là, dont l'absence cause des problèmes de santé, on pourrait dire que oui, c'est mon travail. Mais si c'est faire ça en état de transe, en jouant du tambour ou prenant des substances psycho-actives alors non je ne suis pas un chaman. Bien qu'il m'est possible de véhiculer des énergies par le chant et le tambour, je ne le fais que rarement, plus pour travailler sur moi ou sur le lieu.

 

Ce qui est sûr, c'est que je ne suis qu'un intermédiare, un accompagnateur, un catalyseur, car le pouvoir spirituel utilisé pour les soins provient surtout du Moi supérieur du patient, le "higher-self" , qui est en contact avec la source, la part de divinité présente en chacun de nous...

 

En fait je pense que nous sommes tous des chamans potentiels...

 

Il nous suffit de supprimer les blocages de nos perceptions mis en place étant enfant, pour coller à la vision du monde des parents, de la société, et nous percevrons les entités, les énergies...car c'est cela notre état normal! La transe n'est là que pour faire sauter pour un temps ces barrières. Il n'y a pas de "don de Dieu", ou quoi que ce soit, que certains auraient eu la grâce de recevoir et pas d'autres (de quel droit certains seraient supérieurs?), il n'y a seulement que des limitations à enlever...car aucune mutilation de nos capacités extra-sensorielles n'est définitive! Nous sommes bien plus que ce qu'on nous a fait croire depuis notre naissance. Il ne faut jamais oublier cela...

 

Mes patients également ont souvent des visions lors de séances de DEI (Détoxination Emotionnelle et Informationnelle), spontanément, simplement par les facultés normales liées au troisième oeil. Lors d'une DEI sur moi j'ai eu des visions aussi intenses que celles avec la liane Amazonienne, comme par exemple ma rencontre avec un dragon qui est venu m'aider à cracher une sphère noire entourée de brume, d'où remontait des crânes avec des expressions agonisantes (en fait un "héritage" familial, je peux vous dire que je me sentais plus léger après ça!). Et en voyant son oeil qui me fixait à quelques centimètres, extrêmement expressif, bienveillant, entouré d'écailles aux nuances d'orange, de fuschia et de magenta, je fus totalement subjugué par la clarté, le "relief", la vie de la vision et tout ça spontanément, sans transe.

 

Aujourd'hui je ne regrette pas d'être passé par ce chamanisme car au stade où j'en étais, il me fallait "du lourd". Mais je suis maintenant convaincu qu'il y a des méthodes plus faciles, douces, rapides, abordables par tout un chacun, pour arriver au même résultat. Le chamanisme est présent sur tous les continents, et ce depuis l'arrivée d'homosapiens, il correspondait à un stade de l'humanité (voir mon prochain post: les trois marches de la religion) et dorénavant, avec une telle évolution énergétique, spirituelle de la Terre, à l'époque de la physique quantique, il est grand temps de passer à un chamanisme 2.0...

 

Alexandre Canal

 

 

 

 

Please reload

A l'affiche

PandoraStar, le miroir de l'âme

17/07/2019

1/1
Please reload

Posts récents
Please reload

Archives