Equinoxe d'automne...

L’équinoxe d’automne marque le début du « déclin » de la terre, ce retour cyclique au repos mérité durant l’hiver qui approche. L’obscurité revient : les nuits vont, à partir de ce jour, devenir plus longues que les jours. Il est temps, pour les Hommes, de jouir des récoltes, de commencer les transformations des fruits (vins, jus, confitures, etc.).


C’est le moment où l’on va préparer la saison sombre. On va se recentrer sur son intérieur, retrouver ses proches autour du foyer. On profitera de cette période pour « purifier », nettoyer son intérieur.

Dans la tradition Païenne, le Dieu perd de plus en plus de sa vigueur. On le voit au froid qui se fait plus présent et aux feuilles qui tombent. Le Dieu se sacrifie au profit de son fils. Il se prépare à quitter son enveloppe charnelle pour entrer dans le monde invisible et se réincarner dans son fils.

Les rituels d’abondance et de prospérités pour remercier la Nature de ces cadeaux et assurer de bonnes récoltes à venir sont les bienvenus.



C’est aussi le moment où l’on finit ce que l’on a commencé et laissé en suspens. C’est le premier pas d’un retour sur soi, une méditation, une introspection et non un repli. On va apprendre des toutes les expériences passées.

Mais il ne faut pas se tromper quand on parle d’abondance et de prospérité, on ne parle pas de croissance et de surconsommation… La spiritualité qui m’anime rejoint les partisans de la sobriété, et quoi de mieux que cette saison d’automne pour méditer sur nos réels besoins et sur ceux que la société nous impose. Ralentir, posséder moins mais mieux, profiter de ses proches, des relations entre Humains…



Cet été avec sa canicule et ses nombreux feux , encore en cours malheureusement, nous pousse à nous rendre compte de l’impact de nos actes sur la Vie, sur la nature. Beaucoup se sont rendu compte de la tristesse de nos forêts brulées par le feu ou le soleil… des couleurs automnales sous un soleil d’été ! Jusqu’où devrons-nous pousser pour réagir et agir dans le sens de la Vie.


Retournons nous balader dans la nature, imprégnons nous de ce besoin primaire, tout est là, devant nous… Prenons le temps, cet automne de revenir au centre de nous-même afin de gagner en stabilité, visualisez vos racines pour agir dans le monde. Comme les arbres qui entrent en dormance pour mieux revenir au printemps, ils perdent leurs feuilles certes mais leurs racines leurs permettent de rester bien en place et de puiser tout ce dont ils ont besoin.


Un bel équinoxe et un bel automne à tous …


Alexandre et Claire

A l'affiche
Posts récents
Archives
Tags
Suivez-moi
  • Icône de l'application Facebook